Témoignages autour du BIM

Le BIM n’existerait pas sans nos partenaires et clients. C’est ensemble que nous donnons vie à ce projet. C’est pourquoi nous avons voulu donner ici la parole à tous les acteurs du BIM.

Nos partenaires témoignent

?

Toutes les initiatives de Saint-Gobain relatives au BIM sont construites en collaboration avec des ma?tresd'ouvrages, des ma?tres d'oeuvres et des entreprises. Ce sont leurs attentes, leurs retours d’expérience qui enrichissent les réflexions et poussent Saint-Gobain à améliorer sans cesse.

?

Denis VALODE, cabinet VALODE & PISTRE, Architecte de la Tour Saint-Gobain

? Nous utilisons Glass Pro Live, le service de physico-réalité développé par Saint-Gobain, dans le cadre de la construction du nouveau siège de l’entreprise. Ce service nous a permis d’avoir une représentation exacte des produits verriers mis en ?uvre, en fonction de leurs caractéristiques techniques et esthétiques. C’est donc un assistant à la conception, un outil de simulation pertinent et convaincant qui permet de faire les meilleurs choix de matériaux.

Par rapport aux méthodes classiques via les prototypes on dispose ici d’un rendu quasiment scientifique. On a l’impression grace à Glass Pro Live, de voir la tour telle qu’elle sera, avant même sa construction. ?

?

?

Lucas BERTRAND, BIM Manager chez MBA Ingénierie, bureau d’études?

? Tout au long du processus, nous avons mutualisé nos connaissances et nos compétences avec Saint-Gobain Eurocoustic. Nous avons réellement fonctionné en tandem. Grace à cette méthode collaborative,? nous avons gagné un temps précieux et anticipé au mieux les éventuelles anomalies.

Ma conviction est que le BIM est l’avenir du secteur de la construction. En se positionnant très en amont, Saint-Gobain Eurocoustic a joué un véritable r?le de précurseur. Pour nous, c’est plus que jamais un acteur de confiance. ?

?

Joe CALABRESE, ingénieur et chef du projet chez Inso, entreprise en charge des travaux?

? Dès le début de notre collaboration, Eurocoustic nous a proposé une réponse personnalisée. Ils ont parfaitement respecté la maquette initiale et ont démontré une compréhension minutieuse de nos besoins. Et je voudrais enfin saluer la bonne gestion des délais dont ont fait preuve les équipes de Saint-Gobain. Dans notre métier, c’est tout simplement indispensable ! ?

?

Une mobilisation interne à tous les niveaux, eux aussi ils parlent du BIM

?

En interne aussi, nos équipes sont pleinement mobilisées sur les sujets du BIM. Nous leur donnons ici la parole.

?

Thierry GAY, responsable recherche chez Lapeyre Industrie

? Demain, le BIM sera une nouvelle fa?on de travailler et de manager un projet en? batiment pour que tous les acteurs gagnent du temps et que la construction soit livrée plus rapidement aux clients finaux. ?

?

?

?

?

?

?

Orane MICHEL, chef de projet BIM chez Eurocoustic et PLAFOMETAL

? Depuis fin 2016, je suis chef de projet sur les solutions BIM pour les plafonds. Ma première expérience du BIM a été l’accompagnement d’un client dans la réalisation de calepinages pour les plafonds de la maquette 3D dans le cadre du projet de l'h?pital d'Ajaccio. Au début, Eurocoustic s’est occupé de la publication de quelques objets BIM. Mais très vite, nous avons également pris en charge la configuration et le paramétrage d'objets. Le potentiel du BIM est gigantesque : il peut devenir demain le pivot des projets de construction.?

?

?

?

Louis CORNELOUP, chef de projet digital BIM chez Saint-Gobain

? Je vois deux principaux avantages au BIM. Tout d’abord, plus personne ne veut d’un DOE (ndlr : Dossier des Ouvrages Exécutés) composé de 42 classeurs de 500 pages.?

Avec une maquette numérique, vous pouvez en quelques clics retrouver la référence des luminaires du 30e étage de votre batiment. Nous n’en sommes pas encore là dans la pratique mais c’est la direction prise grace à la dématérialisation des données. Par extension, cela vous permet d’effectuer des calculs économiques sur le cycle de vie de votre batiment. Si nous revenons sur l’exemple des luminaires, conna?tre la référence des 27432 luminaires du 30e étage, et donc leur durée de vie, vous permet d’estimer combien vous devrez provisionner par an pour leur remplacement tout au long de l’exploitation de l’ouvrage. Vous pouvez bien s?r multiplier les exemples à l’infini.

La vocation du BIM est d’être utilisée très largement par tous les acteurs de la construction et pas seulement par les ma?tres d’ouvrage. Le BIM est un nouvelle fa?on de travailler qui recouvre une tendance de fond : la numérisation de l’économie et l’automatisation des taches. Le BIM c’est la possibilité de construire plus vite, mieux et à moindre co?t. ?

?

Christian GERARD-PIGEAUD, directeur Marketing de Glass Batiment France

? Depuis plusieurs années, nous développons des technologies qui simplifient les métiers de la construction. Nous travaillons par exemple sur la réalité virtuelle avec la production d’images physico-réalistes issues de calculs pour simuler les effets d’un vitrage sur un batiment dans son environnement. Ce qui était du domaine de la recherche conceptuelle devient progressivement un outil de travail très concret qui s’enrichira à l’avenir des maquettes numériques de nos clients pour être au plus près de leurs besoins.?

Et cette tendance n’est que le début d’une transformation qui nous attend à toutes les étapes : de l’aide à la conception et aux études jusqu’ à l’exosquelette du poseur.

L’approche de Saint-Gobain est unique. Bien s?r, la technologie et les services qui seront proposés devront être à chaque fois les meilleurs de chaque métier mais en complément, ils vont se fédérer pour proposer un point d’accueil commun et des outils de diffusion pour toucher tous les acteurs d’un même projet.. L’étendue des domaines d’expertises des marques de Saint-Gobain doit alors cristalliser l’intérêt des professionnels de tous secteurs pour devenir la référence industrielle préférée des acteurs du batiment de demain ?

?

Vincent DUMONT, conseiller technique chez Placo?

? L’enjeu principal du BIM est de faciliter les échanges business avec nos clients.?

Déjà, de plus en plus de chantiers se font avec une maquette BIM. Et demain le BIM va devenir la norme qui va radicalement changer notre fa?on de travailler en agrégeant obligeant les différents les corps de métier de fa?on fluide à travailler ensemble dès les études. ?

?

Bessaou YALAOUI, chargé d’études techniques chez Ecophon

? Le BIM incarne la transformation digitale. Le BIM, c’est une plateforme collaborative et accessible, qui s’intègre pleinement aux nouvelles technologies de l’information. ?C’est en prenant la main sur ce sujet que l’on reformule nos méthodes de travail dans le but de résoudre la triple équation du batiment : Concevoir, construire et exploiter. Face à ce défi, nous sommes également sensibles au fait que chaque acteur a un besoin qui lui est propre. C’est pourquoi nous proposons des solutions clé en main qui s’adaptent à leurs attentes.

Le BIM c’est enfin un développement plus durable dans la construction minimisant les risques environnementaux, et ce, dès le démarrage du projet. ?

?

?

Benoit ESQUIAGUE, chargé d’affaire chez Placo?

? Le BIM rend les chantiers accessibles à tous : avec le BIM, j’ai en effet découvert que chacun peut s’approprier le chantier et ses étapes clés sans pour autant être expert dans tous les domaines. Cela permet à tous les corps d’état de s’investir fortement dans un projet et d’intégrer le client final au c?ur du process.

Au cours de ma carrière, j’ai pu expérimenter de multiples technologies : photogrammétrie, le scan 3D, les logiciels de modélisations (Révit, Archicad…), les logiciels pour la 4D, 5D, 6D… ou bien encore la réalité augmentée. Chez Saint-Gobain, notre approche est différente car nous abordons le BIM en opendata. Cela nous permet de garder une certaine indépendance? et d’être libre dans nos choix ?